Community Land Trust Brussel

Quelle est l’importance de votre groupe cible spécifique et expliquez la manière dont il sera atteint par le projet?

Le CLTB travaille uniquement avec et pour des ménages dans les conditions d’accès au logement social, c’est-à-dire les ménages pauvres ou à risque de pauvreté. Une grande partie de notre public cible est composée de familles nombreuses. A cause de l’offre insuffisante et de la discrimination au marché locatif privé, elles sont les premières victimes de la crise du logement. Toutes les études confirment qu’un logement de qualité est un facteur crucial de lutte contre la pauvreté des ménages et des enfants (voir notamment UNICEF, 2014). Notre approche permet aux enfants de grandir dans des logements adaptés et qualitatifs, ce qui a des répercussions directes sur leur santé et leur scolarité.

En permettant aux familles de devenir propriétaire à un prix adapté, notre projet brise le cercle de pauvreté, et permet aux parents de constituer un patrimoine transmissible.

Notre approche participative crée davantage de possibilités d’émancipation pour les familles.

 

Quelle est la méthodologie innovante utilisée pour s'attaquer au problème de la pauvreté au sein de votre public cible ? Comment le groupe cible sera-t-il impliqué ?

En offrant un logement de qualité, le CLTB lutte contre les conditions de logements indignes qui sont le quotidien de trop de familles bruxelloises fragilisées.

Le traitement de l’accès à un logement social par le prisme de la propriété est novateur et avantageux, puisque les propriétaires connaissent un risque de déprivation moindre que les locataires (FRB, 2018).

A travers notre formule de revente, le CLTB rend durablement le logement abordable et garantit que ce logement sera toujours destiné à son public cible, ce qui augmente l’impact à longue durée.

Les habitants ont une place centrale dans la gouvernance du CLTB. Ils sont représentés dans le CA et l’AG, ils sont impliqués dans la conception des logements, et reçoivent des formations afin de pouvoir gérer de façon autonomes les logements et les copropriétés, une fois installés. En soutenant les habitants et les candidats propriétaires à organiser des activités communautaires, tel que des brocantes, des ateliers de cuisine saine, des cours de vélo, le CLTB vise à mettre en avant les capacités de ses membres.

Cette méthodologie répond à différents enjeux de la pauvreté, comme l’emploi, mais a aussi un impact direct sur la dignité.

 

Quels résultats ont été obtenus par ce projet et comment ont-ils été mesurés ?

Environ 50 ménages (au total 177 personnes) à bas revenus habitent aujourd’hui dans un logement CLTB. Pour ces logements de qualité, ils ont payé un prix en correspondance avec leurs revenus. Cela leur permet de se constituer progressivement un patrimoine et de rompre la spirale de pauvreté. 3 ménages ont déjà pu quitter leur logement CLTB pour un autre logement CLTB plus grand, mieux adapté à leur famille.

150 autres logements sont en préparation. Pour évaluer l’impact de ses actions à long terme, sur la santé et la scolarité des enfants, sur l’accès à l’emploi, et sur les revenus du ménage, le CLTB a commencé à utiliser des outils de mesure d’impact. Notre action est encore trop récente que pour obtenir une analyse fine.

Notre formule et notre organisation innovantes, pionnières en Europe continentale, ont inspiré des initiatives similaires en Flandre, en Wallonie, en France, en Allemagne et aux Pays-Bas.